Pratiques intégrées BIM-PCI

Les pratiques intégrées BIM-PCI viennent changer profondément les façons de faire dans le milieu de la construction, tant en gestion de projet qu’en gestion immobilière. Elles s’inscrivent dans le virage numérique inévitable de l’industrie. L’adoption de ces approches collaboratives et l’utilisation de la technologie en appui permettent de concevoir, construire, exploiter et disposer d’infrastructures de qualité.

Elles favorisent une gestion plus efficace et agile des projets, en se traduisant en exigences dans la documentation contractuelle. Elles contribuent ainsi à l'efficience des processus, à la performance de l'État ainsi qu’à une saine gestion des fonds publics.

Soutenue par le Plan d’action pour le secteur de la construction et la Feuille de route gouvernementale pour la modélisation des données des infrastructures (2021-2026), la SQI agit comme un des leaders du déploiement des pratiques intégrées BIM-PCI dans la gestion de projets de construction et dans la gestion immobilière d’actifs.

Le BIM (Building Information Modeling) est un acronyme anglophone communément utilisé pour décrire la modélisation des données des infrastructures (MDI). Il s'agit d'un processus collaboratif axé sur le développement, l’utilisation, l’échange et la gestion de modèles de données numériques liés à un projet ou à un portefeuille d’infrastructures, dans le but d’améliorer :

  • sa conception;
  • sa construction;
  • son exploitation.  


Le déploiement du BIM à la SQI prend la forme de modèles numériques qui présentent des données physiques et fonctionnelles d’un bâtiment, grâce à une multitude de technologies. Le BIM est utile pour l’aide à la décision durant le cycle de vie, jusqu’à l’occupation et la disposition d’une infrastructure. Ses avantages sont nombreux pour le partage de connaissances et de données :

  • structuration;
  • échange;
  • intégration;
  • visualisation;
  • analyse;
  • validation.

Le PCI (processus de conception intégrée) est issu de l’expression anglophone Integrated Design Process (IDP). Il s'agit d'un processus d’origine canadienne, datant de 1993 et ayant évolué en une norme de l’American National Standard Institute (ANSI) en 2012, puis ajouté au sein de la certification LEED l’année suivante.

Il s'agit d'un processus collaboratif et interdisciplinaire qui s’amorce dès le début d’un projet et qui couvre tout le cycle de vie d’une infrastructure. Il vise à générer, avec une meilleure efficience, des solutions intégrées, optimales, innovantes et durables. Il est guidé par des objectifs fonctionnels, environnementaux, sociaux et économiques.

Dans son déploiement à la SQI, le PCI prend la forme d’ateliers de conception intégrée prévus dans un plan d’action mis en œuvre par un comité de pilotage et un facilitateur externe. Il accompagne le choix de l’option immobilière dans la phase de démarrage d’un projet et le développement de celle-ci dans la phase de planification. Toutes les parties prenantes du projet concernées par un objectif sont conviées aux ateliers :

  • chef de projet de la SQI;
  • expertise et soutien au projet de la SQI;
  • facilitateur;
  • représentants du client (ministère, organisme ou établissement);
  • équipe de conception;
  • experts-conseils;
  • autres parties prenantes contributrices.

Le portrait de l’évolution des projets BIM-PCI est disponible dans nos rapports annuels.

Issu d’un partenariat de recherche avec l’ÉSG-UQÀM, l’indicateur de collaboration est utilisé par la SQI afin de mesurer la collaboration dans tous ses projets majeurs sous gestion, quel que soit le mode de réalisation. Dans les modes de réalisation collaboratifs, la SQI innove en mettant en action la gouvernance collaborative et les compétences collaboratives pour une meilleure performance globale de projet. 

Les bénéfices des pratiques intégrées BIM-PCI

Plusieurs bénéfices des pratiques intégrées BIM-PCI sont documentés dans la littérature, mais ceux que la SQI préconisent au sein des équipes de projets sont les suivants :

  • La transparence et l'accès à la conception pour tous les intervenants;
  • Un meilleur contrôle des paramètres de projet approuvés : portée (qualité), coût et échéancier;
  • Une meilleure compréhension et une meilleure visualisation du concept;
  • Une véritable collaboration entre les intervenants.
     

À titre de gestionnaire immobilier public, la SQI a un devoir d'exemplarité et doit appliquer les meilleures pratiques. Il lui est donc essentiel de tirer pleinement avantage de la synergie BIM-PCI dans les ateliers de conception intégrée et inversement, d’utiliser le PCI dans la coordination BIM entre les professionnels.