• Recherche
  • Menu

Début des travaux de construction

Première pelletée de terre au nouveau siège social de la CNESST

La Commission des normes, de l’équité de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a donné le coup d’envoi aux travaux de construction de son tout nouveau siège social, le 26 mai dernier, au cœur de l’écoquartier D’Estimauville, à Québec.

Mélangeant le bois et le verre, le nouvel immeuble sera conçu dans un style architectural moderne et épuré. Ce nouveau milieu de travail se présente comme un bâtiment de huit étages, totalisant environ 34 500 m². Il logera l’ensemble des effectifs de la CNESST, soit près de 1 850 travailleurs.

La SQI a été mandatée comme gestionnaire du projet et, à ce titre, elle doit réaliser, coordonner et superviser toutes les étapes de conception et de construction du bâtiment. D’ailleurs, M. Yves Ouellet, président-directeur général de la SQI, ainsi que Mme Caroline Bourgeois, vice-présidente à la gestion de projets Est du Québec, étaient présents pour cette annonce.

Le montant nécessaire à la réalisation du projet sera de l’ordre de 150,8 M$. L’occupation des lieux devrait se faire au cours de l’année 2021.


D
e gauche à droite: M. Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du Conseil du patronat du Québec, M. Yves Ouellet, directeur général de la FTQ-Construction, M. André Drolet, député de Jean-Lesage, Mme Manuelle Oudar, présidente du conseil d'administration et chef de la direction de la CNESST, M. Régis Labeaume, maire de Québec et M. Yves Ouellet, président-directeur général de la SQI. (Crédit photo: CNESST)

Un bâtiment vert

Le projet répondra aux normes de développement durable que la SQI applique à tous ses projets majeurs. Le dossier sera présenté au Conseil du bâtiment durable du Canada en vue d’obtenir la certification LEED V4 dans la catégorie « nouvelle construction ». 

Pour obtenir cette certification, le bâtiment devra satisfaire à de hauts standards environnementaux, notamment en matière de réduction des gaz à effet de serre, de l'aménagement écologique du site, de la gestion de l'eau, et de l'efficacité énergétique. 

Aussi, en plus de respecter la Charte du bois, le projet comportera des espaces verts prévus pour éviter la création d’îlots de chaleur.