• Recherche
  • Menu
 

Prix d'excellence Cecobois 2019 - Deux projets de la SQI parmi les finalistes

La place des Canotiers et le CLSC Naskapi ont valu à la SQI une place parmi les finalistes de la sixième édition du concours des Prix d'excellence du Centre d'expertise sur le construction commerciale en bois (Cecobois), qui vise à reconnaître l’excellence et l’innovation dans la construction non résidentielle en bois au Québec. Les deux projets réalisés par la SQI se sont respectivement classés dans les catégories « Aménagement extérieur et autre structure » et « Ossature légère ».

Des projets qui font rayonner le savoir-faire québécois

Inaugurée au printemps 2017, la place des Canotiers comprenait l’aménagement d’un stationnement de quatre étages, propriété de la SQI, dont le mur de bois en façade rappelle l’importance du commerce du bois dans le développement de la capitale. Quant au CLSC Naskapi, à Kawawachikamach, son ossature légère préfabriquée en bois constituait une solution économique et efficace en termes de construction, d’approvisionnement et de transport, en plus d’être adaptée aux contraintes du Nord.

Les lauréats seront dévoilés lors d’une soirée de gala qui se déroulera le 21 février prochain, au Palais Montcalm de Québec. Au total, 29 réalisations ont été retenues.


Place des Canotiers, Québec


CLSC Naskapi, Kawawachikamach


Rappelons que la SQI a remporté les honneurs lors de la cinquième édition des Prix d’excellence Cecobois avec le projet de rénovation et d’agrandissement du palais de justice de Montmagny, ainsi que la construction de la Gare fluviale de Lévis.


La SQI fait figure de proue dans l’utilisation du bois

Une des actions du Plan d’action en développement durable 2016-2020 de la SQI prévoit l’analyse systématique de l’intérêt d’utiliser le bois dans les projets de construction et d’agrandissement. À ce titre, elle a d’ailleurs développé un partenariat avec Cecobois.

Enfin, la SQI contribue activement à la mise en œuvre de La Charte du bois et à la mise en valeur du matériau bois dans la construction non résidentielle, que ce soit comme élément structural, comme parement extérieur ou comme revêtement intérieur. Elle participe également au comité directeur de la Chaire industrielle de recherche sur la construction écoresponsable en bois de l’Université Laval, ce qui lui permet des échanges fructueux avec divers intervenants du domaine de la recherche appliquée et de l’industrie.