• Recherche
  • Menu

Santé

La SQI impliquée dans plusieurs projets d'infrastructure en santé

Le Centre d’hébergement Vallée-de-la-Lièvre accueillera 55 nouveaux lits

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a annoncé l’autorisation du projet d'agrandissement du Centre d'hébergement Vallée-de-la-Lièvre, à Buckingham, dans l’Outaouais. Le projet vise principalement un agrandissement du centre d’hébergement pour y transférer 55 lits de soins de longue durée qui se trouvent, à l’heure actuelle, à l'hôpital de Papineau. Ceux-ci s’ajouteront aux 80 lits déjà existants du CHSLD. Les nouveaux locaux comprendront des îlots, lesquels possèderont chacun leur salle à manger, leur salle de séjour, ainsi que des salles de bain, et ce, dans chacune des ailes du bâtiment.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais se chargera de mettre à jour le programme fonctionnel et technique (PFT), c’est-à-dire le document dont le contenu définit le besoin de le l'établissement qui sera adressé aux professionnels de la construction et de la gestion de projet. Le PTF permet de convenir des exigences relatives à l’organisation fonctionnelle, opérationnelle et physique des lieux.

Suivant la mise à jour du PFT par l'établissement, la SQI, qui agira à titre de gestionnaire du projet, procédera notamment à la réalisation de l'étude de faisabilité, puis supervisera et coordonnera les étapes de conception et de production des plans et devis du projet.

Le coût du projet est estimé, de façon préliminaire, à 30 M$.
De gauche à droite : Mme Judith Daoust, directrice du programme de soutien à l'autonomie des personnes âgées du CISSS  de l'Outaouais, Dr Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Alexandre Iracà, député de Papineau et M. Jean Hébert, président-directeur général du CISSS de l'Outaouais.

Le Centre d’hébergement Notre-Dame-de-la-Merci subira une cure de rajeunissement

Le 25 mai dernier, le ministre Barrette a annoncé une rénovation majeure des unités de vie du Centre d'hébergement Notre-Dame-de-la-Merci, à Montréal.

Ces travaux seront l'occasion de rendre conformes aux normes actuelles les espaces réservés à la clientèle, notamment par l'élimination des chambres doubles, afin d'assurer plus de confort et d'intimité. L’établissement qui comporte actuellement 338 lits d’hébergement et de soins de longue durée sera réduit à 268 pour répondre à de plus hauts standards de qualité.

L'ajout de locaux communautaires ainsi que le réaménagement de locaux de services actuels sont aussi prévus. Les travaux permettront également l'amélioration des volets techniques et fonctionnels, notamment en ce qui concerne la ventilation et le conditionnement de l'air des unités de vie.

À titre de gestionnaire du projet, la SQI réalisera, coordonnera et supervisera, en collaboration avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l'Île-de-Montréal, toutes les étapes du projet, dont la mise à jour du programme fonctionnel et technique (PFT) et la réalisation de l'étude de faisabilité.

Les coûts du projet sont estimés pour le moment à 28 M$.

Le MSSS autorise le projet d’agrandissement et le réaménagement de l’Hôpital Santa Cabrini


Le coup d’envoi a été donné le 28 mai pour le projet d’agrandissement et de réaménagement de l’Hôpital Santa Cabrini, qui porte sur le bloc opératoire ainsi que sur l’unité de retraitement des dispositifs médicaux, utilisé pour le nettoyage et la décontamination du matériel servant aux interventions chirurgicales et médicales.

Le nouveau bloc opératoire passera ainsi de six à sept salles et offrira davantage de civières dans la salle de réveil. Selon le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, plus de 8 000 opérations pourront être effectuées par année grâce à ces nouvelles installations.

Sur le plan financier, le montant nécessaire, à terme, pour le projet global pourrait atteindre une somme de 48 M$. La Fondation Santa Cabrini s’engage, quant à elle, à contribuer une somme de 10 M$ pour la réalisation du projet.

La SQI procédera aux plans et devis préliminaires, dès que le plan clinique et les programmes fonctionnels et techniques seront approuvés par le ministère de la Santé et des Services sociaux.


Une perspective du projet d’agrandissement et de réaménagement de l’Hôpital Santa Cabrini,

Feu vert pour la deuxième phase du nouveau CHSLD De Chauffailles à Rivière-du-Loup

Annoncée le 1er juin par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, la deuxième phase du projet de construction du nouveau CHSLD De Chauffailles, à Rivière-du-Loup, prévoit l’ajout de 75 lits additionnels, pour un total de 147 lits.

Le bâtiment de la phase 2 sera érigé sur le site du Centre hospitalier régional du Grand-Portage, comme ce fut le cas pour la phase 1. Les deux bâtiments ainsi que l’hôpital seront reliés par une passerelle.

Au terme du projet, les résidents des CHSLD de Saint-Joseph et de Saint-Antonin y seront transférés. Les usagers auront ainsi un milieu de vie plus accueillant, dans un environnement plus sécuritaire et adapté aux normes et aux besoins actuels.

À l’instar de la phase 1, la SQI a été désignée comme gestionnaire du projet. Elle sera appelée à réaliser, coordonner et superviser toutes les étapes à venir. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) prévoit un investissement préliminaire de 30 M$ pour cette seconde phase.


Perspective de la phase 2 du projet de construction du nouveau CHSLD De Chauffailles, à Rivière-du-Loup.